June 2, 2006 - Chine, debut (sev)

26 Mai. Kunjerab - Tashkurgan
L envie d aller en Chine n etait pas excessive. Pour commencer, Vero a lu un livre du Dalai Lama et on a approfondi nos connaissances sur l invasion du Tibet par les chinois... Ensuite, nous avions du fixer les dates d entree et de sortie de Chine depuis la Nouvelle Zelande, car la paperasse pour les motos prends 3 mois. Pas vraiment notre habitude. Nous avons aussi du payer un certain prix pour les papiers (permis de conduire Chinois, plaques Chinoises), mais aussi pour le guide, sa voiture et son chauffeur, qui nous suivront durant tous nos deplacements. On ne peut donc pas encore dire que la Chine soit tres ouverte.

Apres le col c est le premier check point avec une bonne dizaines de militaires chinois hilares qui nous accueillent. C est peut etre notre tete, on ne saura jamais pourquoi ils rigolaient. En tout cas, ils nous ont laissé passer. La route est en terre, et on est un peu surpris, car le guide papier disait que c etait une superbe route goudronnee.
On voit nos premiers vrais chameaux (deux bosses). Il y a ca et là des nomades kirgizs et tajiks qui vivent avec leurs yaks dans le 'no mans land' de 130km, qui separe la frontiere terrestre et le poste de douane. Si on faisait ca en Suisse, ben... il n y aurait plus de Suisse.

Un bus nous suit de pres. On s arrete un moment pour mettre un pull, et le bus s arrete. Un militaire en descent, nous demande ce que l on fait, et nous dis de nous depecher. Genial, on n est deja plus libre. Le paysage est tout de meme tres beau : une grande vallee tres large, des plaines arides. Rien a voir avec le Pakistan.

130km de terre plus loin, on arrive a Tashkorgan, et le poste de douane. Le guide est la, avec nos permis de conduire et les plaques locales. C est deja pas mal. Les douaniers fouillent tout, et pour la premiere fois en 9 mois, on doit vider completement les boites. Le chef regarde bizzarement le fil dentaire, et on doit lui expliquer ce que c est. Ils rigolent : ils sont fous ces europeens ! Ils feuilletent aussi les livres, et on est content de ne pas avoir gardé celui du Dalai Lama. On perd aussi plus d une heure car le guide s etait completement trompé sur les numeros de moteur. Nous on est relax, c est son probleme maintenant.

On apprend que les chinois ont detruit 250km de belle route pour en construire une nouvelle. En attendant, ils ne restent que de la terre. C est un peu des sauvages. Pourquoi ne pas faire petit a petit ? Sans doute car c est le parti qui decide, et que les usagers ne se plaignent pas trop.
Le soir, on prend notre premiere biere depuis longtemps. On est a 3100m, mais on tient bien.2

27 Mai. Tashkurgan - Kashgar
C est reparti sur la route de terre, on rage contre ces chinois. Faire de la route de terre quand c est pour aller dans des coins reculé, ou peu visité, c est ok pour nous, mais la, c est juste enervant. Comme on est en Chine, on ne peut pas etaler le planning, et on doit donc faire les 300 km d un coup. Le guide et son 4x4 est en general loin de nous, et ne sert que pour les check point. A la pause midi, on assiste a l egorgement d un mouton.
On repasse un col a 4100m (pfeu..), et la vue sur le plateau est grandiose.
On retrouve les touristes aussi, et on se fait inviter par des Belges pour diner a Kashgar (tres bon). C est tres sympa. et cela change de l isolement du Pakistan. La nourriture, comme la ville d ailleurs est un mix entre la Chine (avec un grand C : grand batiments, Mao de 15m de haut, enorme place), et l asie centrale, avec les habitants originels : Tajik, Oygur, Kirgiz,... et ont conservé leurs traditions.

Damien, le petit frere de Severin se marie a Paris, et on est triste de ne pas etre la bas. C est un moment dur du voyage pour Severin.

28 Mai. Kashgar
Nous visitons tout d abord le marche des animaux. Fascinant de voir tous ces moutons a vendre qui sont d ailleurs tondus aux ciseaux, les anes, les cheveaux et les vaches. Tout le monde s arrete egalement pour prendre le the et manger un 'samosa' : pate feuilletee fourree aux gras et a la viande de mouton (mais surtout au gras). Le marche a lieu tous les dimanches, et les paysans de tous les villages des alentours viennent pour l occasion. Les touristes aussi d ailleurs, et nous avions calculé d etre la ce jour ci.

Le reste du 'sunday market' est un peu decevant car depuis peu, tout est organisé a la chinoise, et cela ne fait plus bazar du tout.
Posted 13 years, 4 months ago on June 2, 2006
The trackback url for this post is http://www.petiteviree.com/blog/bblog/trackback.php/51/

Commentaires:

Re: Chine, debut
Oui le mariage s'est bien passé et Véro et Sév vous étiez très présents grâce à la vidéo et aux cadeaux indiens + classeur avec tout le blog que plusieurs ont feuilleté et admiré.
2006/06/02 by Xavier et Béné • • Reply
Comment Trackback URL : http://www.petiteviree.com/blog/bblog/trackback.php/51/548/

Re: Chine, debut
Je suis a Changsha (Hunan) jusque vers le 20 juin et j'ai de la place pour vous heberger si votre periple passe par ici.
2006/06/03 by Gerard • • Reply
Comment Trackback URL : http://www.petiteviree.com/blog/bblog/trackback.php/51/552/

Re: Chine, debut
Hello Les voyageurs... Bon vous laissez pas abattre... et continuez a nous faire rever ! a+
2006/06/08 by The Dubliner • • Reply
Comment Trackback URL : http://www.petiteviree.com/blog/bblog/trackback.php/51/563/


---------------------------------------------------------

Comments have now been turned off for this post



©2005-2006 by PetiteViree.com